Archives de
Mois : décembre 2016

J’ai le droit d’être blindée aux as! Croyance porteuse ou destructrice?

J’ai le droit d’être blindée aux as! Croyance porteuse ou destructrice?

Elle dit: Répète-toi et visualise un paquet de pognon, t’as le droit d’être blindée aux as!

Ai-je le droit d’être riche, d’avoir l’argent que je mérite? L’argent c’est un flux, une énergie, il faut l’attirer à soi pour qu’il vienne.
Mais comment se fait-il que je me retrouve toujours le dos au mur, à compter chaque euro alors qu’en fait, je gagne plutôt bien ma vie?

divines
Dans le film « Divines » avec la splendide Oulaya Amamra

Moi aussi, je rêve d’être riche, d’avoir de quoi offrir ce que je veux à mes filles, ma mère, ma famille, mes amis, le clodo dans la rue et à tous les gens que j’aurais envie d’aider.

Seulement voilà, j’ai beau me démener comme un beau diable, je parviens toujours à me retrouver dans des situations inextricables où je manque d’argent. J’ai tout juste de quoi survivre. Ces situations, j’en ai conscience, ne sont créées par nulle autre que moi et j’en ai ras la patate. J’ai des connaissances, j’ai investi pour devenir coach certifiée, je peux écrire correctement, je suis passionnée par la physique quantique, les neuro-sciences et tous les mystères non résolus. Je peux lire les tarots, j’ai ce qu’il faut pour proposer des services à valeur ajoutée.

Je répète comme un mantra que l’argent est une énergie, un flux, pas une fin mais un moyen. Je visualise de belles sommes sur mon compte en banque. Je me vois offrant des cadeaux à ceux que j’aime, je ressens la joie et le bonheur que cela pourrait me procurer. Mais rien à faire, c’est le méchant status quo. Je me sens nulle, je me dis que ça ne m’arrivera jamais.

Jusqu’à hier, lorsque j’ai visionné cet excellent petit film « Divines » et entendu cette phrase « Eureka » : t’as le droit d’être blindée aux as! J’ai soudainement réalisé que pour moi, l’argent est synonyme de bagarres, d’avilissement, de haine, de gens qui se déchirent comme des fauves dès qu’il s’agit de ramasser un euro. Ou encore l’argent est un terrible outil de manipulation. Si on en reçoit, il faut le rendre, peu importe comment, en étant corvéable ou en étant obligé de faire des choses, rendre des services que l’on n’a pas envie de rendre. last but not least, je déteste calculer, l’argent c’est emmerdant. Donc en gros, l’argent détruit les relations humaines et surtout détruit l’amour que l’on a ou pourrait avoir pour les autres. je n’avais pas vraiment réalisé que c’était ce que je pensais.

En plus, chaque fois qu’il m’est arrivé de recevoir une grosse somme d’argent (que j’ai, bien entendu, dilapidé aussi vite). C’était parce que quelqu’un était mort (héritage de mon père); ou encore des amis se sont saigné pour m’en prêter et je me retrouve dans l’impossibilité de rembourser parce que j’ai calculé mon coup comme un âne. Probablement en misant trop sur un avenir incertain et en oubliant carrément certaines des dettes contractées. Je connaissais bien la politique de l’autruche.

Jusqu’à hier, je n’avais aucune conscience de ce qui me bloquait, m’enfermait dans la routine de l’argent sale et générateur de haine. Je me disais: Oui je sais, l’argent peut être mal gagné, obtenu de façon malhonnête. Je pense souvent que les gens riches le sont devenus parce qu’ils ont vendu leur âme au diable. Tout en me répétant dans la même phrase : mais non! Ce n’est pas vrai! Il y a surement moyen d’en avoir suffisamment, sans que quelqu’un d’autre ait à en souffrir, sans que quiconque doive en manquer.

Voilà donc une croyance bien limitante.
Viennent alors les questions: qu’est-ce que je dois faire, dire, penser pour la rendre porteuse, puissante? Que dois-je faire pour recevoir, gagner, l’argent que je mérite, que tout le monde mérite?
Au moins, il y a une prise de conscience salvatrice. Je vais devoir chercher des références positives pour contrer ces méchantes émotions en rapport avec l’argent.

Je reformule ma croyance en une phrase positive: l’argent est une énergie bénéfique, génératrice de vie et de bonheur.

Deuxième question importante: Quelles actions vais-je poser pour trouver un nouveau système de références?
Je dévore en ce moment plusieurs livres au sujet de la gestion des finances (voir en fin d’article).
Bref! J’apprends.
J’ai mis ce qu’il fallait en place pour me débarrasser de mes dettes, je construis une nouvelle activité en plus de mon job actuel, je me paierai d’abord et mettrai de l’argent sur des comptes à intérêts composés. J’investis dans des sociétés éthiques, annonciatrices du monde meilleur que j’envisage pour demain. Une banque éthique – New B, des magasins bio « Färm« . Connection, argent propre, coopération. Voilà le plan.

Je vous conseille vivement de faire le puissant exercice proposé par Dorian Vallet sur son site Plateforme Bien-être , le patch logique et le patch miracle ou comment convaincre votre inconscient qu’il s’est trompé. (ce site est une mine d’or sur le développement personnel). Il génére de l’énergie positive si on le fait consciencieusement.

Après avoir fait cet exercice j’ai reformulé et adapté mes croyances sur l’argent.
A partir d’aujourd’hui, je crie tous les jours et tout haut:
L’argent est un outil, tout comme un marteau ou des ciseaux, on peut l’utiliser bien ou mal. J’ai tout à fait le droit et je mérite d’être blindée aux as!

Les livres à lire pour mieux gérer son argent et devenir financièrement libre. Si vous les achetez via mon site (soit en cliquant dessus), je touche une petite commission de la part d’Amazon. En vous remerciant déjà 🙂